Mobilité en entreprise, pensez à l’électrique pour vos déplacements.

Gamme de véhicules électriques

 

Plusieurs familles d’avantages pour la mobilité électrique en entreprise.

Que ce soit par obligation ou par souhait de se différencier, la mobilité et l’efficacité de tous les déplacements effectués est un enjeu incontournable pour les entreprises.

A ce titre, la mobilité électrique offre plusieurs familles d’avantages :

  • Les avantages pour les entreprises  : déplacements fonctionnels, gestion de flotte, recrutement.
  • Les avantages pour les salariés : augmentation du pouvoir d’achat, confort, santé.

Mais les avantages de la mobilité électrique ne s’arrêtent pas aux portes de l’entreprise, ils impactent également toute la société.

 

La mobilité électrique en entreprise apporte des bénéfices à la société dans 3 grands domaines :

  • D’abord sur le plan de l’économie de gaz à effet de serre. En France où l’électricité est principalement décarbonée, l’avantage de l’électrique sur le pétrole est évident. Mais même si la production de l’électricité est issue d’énergies fossiles,  compte tenu du rendement important des moteurs électriques, la mobilité électrique produit au final moins de CO2 que la mobilité à base de pétrole. Cette économie permet aux entreprises d'améliorer leur bilan carbonne notamment. 
  • L’autre grand avantage de la mobilité électrique c’est l’absence de particules fines issues de la combustion du pétrole. Il reste certes quelques particules issues du freinage de la voiture, mais là encore, avec la récupération d’énergie par le moteur à la décélération, la voiture électrique freine beaucoup moins et produit donc moins de particules fines.
  • Autre aspect de l’environnement : le bruit. Qui n’a pas souffert du bruit incessant des voitures ou pire des scooters thermiques au pot défectueux. Conduire en silence est un avantage pour le conducteur lui-même, mais aussi pour les passants. Une ville avec moins de pollution auditive, c’est possible.

Les arguments des détracteurs de la mobilité électrique.

Que cela soit clair, ceux qui n’ont pas envie de changer laisseront de côté les 100 arguments positifs, pour ne retenir que le seul argument contre qu’on leur présentera.

 

Ceci explique le buzz très efficace des lobbies anti-mobilité électrique et anti-environnementaux. C'est exactement la même chose pour le changement climatique. 

 

Voici néanmoins, afin d’éclairer les décideurs qui gèrent les déplacements en entreprise, quelques réponses à ces arguments fréquemment rencontrés.

 

Argument 1 des détracteurs : La construction de voitures électriques et notamment des batteries est trop polluante.

Les voitures électriques, comme toutes les voitures génèrent une consommation d’énergie importante pour être construite. C’est d’ailleurs pour ça que chez MOBILECT nous pensons que les trajets en voiture, même électriques, doivent être réservés à la moyenne ou longue distance et que le reste doit être fait par d’autres moyens (vélos, trottinettes…).

En ajoutant à cela les transports en commun, la mobilité multi-modale est la solution à privilégier.

Cependant, on nous parle beaucoup de l’énergie et des terres rares nécessaires à la voiture électrique, mais bizarrement, on ne parle jamais de celles nécessaires à la voiture thermique,  à l’extraction du pétrole et à l’acheminement des tonnes et des tonnes de carburant dans les stations. On ne parle pas non plus de la catastrophe écologie que constituent les pétroles de schistes, pétroles qui deviennent indispensables pour soutenir la demande mondiale.

D’un côté on s’intéresse au cycle global de la voiture électrique, et coté voiture thermique, on ne prend que la partie du cycle qui intéresse. C’est le signe caractérisé d’un lobbying forcené de l’industrie pétrolière.

 

Au final, sans compter l’aspect particule et en se bornant juste au gaz à effet de serre, la voiture électrique est rentable à moins de 50 000 km. Compte tenu du côté inusable du moteur électrique, et du nombre de kilomètres importants que font les conducteurs de voitures électriques, ce kilométrage est très vite atteint (et oui la voiture électrique n’est pas réservée à de petits trajets en ville, bien au contraire même).

 

Argument 2 des détracteurs : Les batteries ne sont pas recyclables.

Cet argument est tout bonnement faux.

 

Avant d’être recyclées, les batteries sont d’abord reconditionnables (faire le lien vers la rubrique dédiée), on peut alors prolonger de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres leur durée de vie. Après leur utilisation dans un véhicule, les batteries sont ensuite utilisables dans d’autres secteurs comme celui des énergies renouvelables.

 

Une filière est en train de se structurer pour ça et notamment pour des batteries à domicile, capable de stocker l’énergie solaire ou éolienne produite par son logement.

Enfin, une fois les batteries réellement en fin de vie, des technologies de recyclage, et notamment des métaux rares existent. Elles doivent juste être activées quand les volumes seront suffisants.

 

Argument 3 des détracteurs : Il n’y a pas des bornes partout.

Il est vrai qu’un nombre plus élevé de bornes et notamment de bornes rapides serait souhaitables pour les voitures électriques. Néanmoins, saviez-vous qu’il y a beaucoup plus de bornes de recharge installées en France que de stations de carburants et que de toutes façons, la plupart des recharges des voitures électriques se font à la maison ?

 

Pour les autres véhicules, trottinettes, vélos ou même scooters, des solutions de batteries amovibles existent pour se recharger chez soi ou au sein de l’entreprise.  

 

 

 

Un argument trop souvent oublié, le plaisir.

Que ce soit lors de déplacement à vélos, en scooters, ou pour des longues routes en voiture, conduire un véhicule électrique reste un vrai plaisir.

Bénéficier du silence, de l’accélération directe et continue, de l’absence de passage de vitesse et enfin de la facilité que procure la récupération d’énergie et l’absence de freinage, telles sont les promesses offertes par les véhicules électriques. Ce plaisir a des conséquences inattendues sur le comportement de conduite, et il est démontré que les conducteurs de voitures électriques sont plus apaisés au volant et génèrent moins d’accidents. Un bénéfice en plus pour votre entreprise et vos salariés.

 

 

 

 

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris